A l'occasion du 120ème anniversaire de la naissance de Maurice Duruflé, l'EV Oriana participe à la mise en place de son requiem avec la chorale de l'école de musique de Louviers, celle du CRD de Grand-Couronne et le Chœur d'Hommes de Rouen.

Maurice DURUFLÉ 

Nationalité : France
Né à : Louviers , 1902
Mort à : Louveciennes , 1986

Maurice Duruflé est un organiste et compositeur français.
Dès 10 ans, il entre à la Maîtrise de la Cathédrale de Rouen où il étudie le piano et l’orgue. En 1918, il est titulaire de l’orgue de Notre-Dame de Louviers. En 1920 il est admis à la classe d’orgue du Conservatoire de Paris, où il est élève de Dukas pour la composition et de Gigout pour l'orgue. Il travaille cependant cet instrument en parallèle avec Tournemire (successeur de Franck à Sainte-Clotilde) et avec Louis Vierne. Ses premières œuvres sont couronnées, en 1936, par le prix de la fondation Blumenthal. Suppléant de Marcel Dupré à la classe d'orgue du Conservatoire à partir de 1942, il y est nommé professeur d'harmonie l'année suivante, jusqu'en 1973. Il aura parmi ses élèves Pierre Cochereau.
Sa carrière prend un essor international, notamment aux États-Unis et en Grande-Bretagne, où il joue régulièrement. Il reçoit en 1956 le grand prix musical du département de la Seine et, en 1962, au Vatican, il est nommé commandeur de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand pour l'ensemble de son œuvre religieuse.
Il continue à jouer régulièrement jusqu'au début des années 1980, où un accident d'automobile l'oblige à se retirer.
Maurice Duruflé est surtout connu pour son Requiem, entré au répertoire, et joué dans le monde entier ; le reste de son œuvre se distingue pourtant par la même qualité d'écriture et sa grande expressivité.
Il avait épousé en 1953 l'organiste Marie-Madeleine Chevalier, après un premier mariage pour lequel il avait obtenu du Vatican la déclaration de nullité. Sa dernière œuvre publiée en 1977 Notre-Père pour 4 voix mixtes est dédiée « à Marie-Madeleine Duruflé ».

Le Requiem

Le Requiem, op 9, de Maurice Duruflé est une Messe des morts, achevée en 1947. Il offrit alors l'œuvre à l'éditeur de musique Auguste Durand.

Composition majeure et emblématique de ce compositeur, l'œuvre est pour chœur mixte avec des solistes mezzo-soprano et baryton.

Il existe en trois orchestrations : la première, chronologiquement, étant écrite pour grand orchestre, la seconde pour orgue, suivant de peu la précédente, et la troisième, terminée en01961 pour un orchestre d'effectif plus réduit.

La partition est dédiée à la mémoire de son père.

L'œuvre comporte neuf mouvements  sans inclure toutefois le texte du Dies irae, pourtant une partie des plus connues de la messe de requiem. À la place, Duruflé a choisi les textes plus calmes et plus méditatifs du requiem. Sa durée d'exécution est d'environ trois quarts d'heure.

La voix de mezzo-soprano chante le cinquième mouvement, Pie Jesu. La voix de baryton chante le troisième mouvement Domine Jesu Christe, et le huitième Libera me. Duruflé déclara qu'il préférait lui-même que les parties solistes soient chantées par un pupitre entier du chœur et l'œuvre est souvent exécutée ainsi.

Au programme de l'Ensemble Vocal...

Depuis ses origines vouées majoritairement à la musique anglaise, Oriana a élargi son répertoire, en y ajoutant beaucoup d’œuvres anciennes et contemporaines de tradition occidentale : Renaissance a cappella, Baroque avec ensemble instrumental, Romantisme avec piano, orgue, XXe et XXIe siècles a cappella ou avec accompagnement.

 

En résumé, il a interprété des centaines de chœurs a cappella et présenté des grandes productions de compositeurs comme Pierre Certon, Henry Purcell, J.S. de Brossard, J.S.Bach, G.F.Haendel, F.Schubert, F.Mendelssohn, Gabriel Fauré, Francis Poulenc, Zoltan Kodaly,G.Migot, L.Delibes, J.G.Ropartz, P.Ladmirault, etc… Un programme intitulé « Heinrich Schütz et son temps » a donné lieu à l’édition d’un CD (épuisé).

 

En 2013, il a présenté trois programmes différents qui ont marqué son 30e anniversaire en octobre 2013, avec notamment le programme C.W.Gluck avec piano et plusieurs cantates de D.Buxtehude et la messe en sol M de J.S.Bach.

 

Pour 2017/2018  ORIANA a présenté à son répertoire des œuvres de la Renaissance à nos jours avec des auteurs très variés.

 

Pour 2019 Oriana s'est attaché à présenter un programme avec piano avec entre autres compositeurs, Brahms, Bartok, Lili Boulanger, Dvorak, Schubert, Offenbach, Liszt... C'est Corinne SPATZ, fidèle amie du chœur, qui assure l'accompagnement au piano. 

 

En 2020, ORIANA a été frappé par la disparition de son créateur et qui était resté à sa tête jusqu'en 2016. Nous avons également eu à déplorer le décès de Daniel Bernard qui chantait avec Voix Unies puis Oriana depuis plus de 50 ans.

Les circonstances sanitaires de la pandémie de Covid 19 ont très fortement perturbé le travail de l'ensemble vocal. Arrêt des répétitions dès le premier confinement en mars. Suppression des concerts prévus. Une reprise de quelques répétitions  en groupes restreints vite stoppée par le deuxième confinement. Quelques tentatives de répétitions via Zoom  mais peu fructueuses...

 

Pour 2021, Oriana a décidé de rester positif et prépare un hommage à nos absents, tant regrettés. Au programme d'un travail qui se prépare par petits groupes de 6 volontaires, sous la direction de Sophie et de Sarah, nous préparons des œuvres de H-l Hassler, T-l de Victoria, C Monteverdi, M Cavendish, G-G Gastoldi, G Costeley, H Purcell, J Alain, M Pinchard, E Elgar, D Milhaud, F Poulenc, O Gjeilo et Gérard CARREAU...

 

 

 


vous pouvez cliquer sur les photos :